LES BONSAÏS

Bonsai de pin

La culture des bonsaïs à Takamatsu

On dit que la culture des bonsaïs a débuté à Takamatsu au cours de l’époque Edo. Les habitants de la région déterraient des pins sur les côtes de la mer intérieure de Seto pour les replanter dans des pots. De nos jours, les bonsaïs sont l’un des produits les plus représentatifs du département de Kagawa, et les quartiers de Kinashi et de Kokubunji sont les premiers producteurs de bonsaïs de pins noirs du Japon. Les techniques de cultivation des arbres nains se sont répandues dans le monde entier grâce au soutien de nombreux aficionados.

Bonsai de pin

Variétés de bonsaïs de pin

Au sein des multiples variétés de bonsaïs de pin, on trouve quatre types d’arbres représentatifs.

Le pin noir du Japon (kuromatsu)、 aussi surnommé « roi des bonsaïs de pin »、 tire son nom de la couleur sombre de son écorce. Son tronc et ses longues aiguilles droites dégagent une beauté majestueuse qui lui vaut bien des admirateurs.

Le pin corticosa (nishikimatsu)、 est à l’origine de la production en masse de bonsaïs de pin. Sa particularité la plus intéressante est son écorce, dont la texture rugueuse, presque liégeuse, est très appréciée.

Le pin blanc japonais、 ou pin à cinq aiguilles (goyômatsu)、 possède pour sa part des aiguilles qui poussent par paquets de cinq, comme les doigts d’une main.

Enfin, le pin rouge du Japon (akamatsu) ressemble beaucoup au pin noir, mais sa silhouette est plus délicate.

↑このページの上へ