OGIJIMA

Ogijima

L'île

Ogijima est connue pour son apparition dans le film Yorokobi mo kanashimi mo ikutoshitsuki (Des années de joies et de peines)、 qui dépeint la vie du gardien du phare de l’île et de sa famille. Le port d’Ogi-chô et ses ruelles en pente forment un cadre pittoresque et propice aux flâneries. Ces derniers temps, Ogijima fait parler d’elle grâce à ses narcisses. Des milliers de bulbes, qui fleurissent de janvier à février, sont plantés chaque année le long d’un chemin de promenade.

Les Archives du phare d'Ogijima

Dans ce petit musée étonnant, les visiteurs pourront en apprendre plus sur les principaux phares du Japon et de la mer intérieure de Seto. L’exposition permanente détaille également le rôle des garde-côtes au Japon, ainsi que la structure du phare d’Ogijima. Outre la reproduction miniature d’un phare et de ses environs, on y trouve toutes sortes de renseignements sur les sémaphores, l’histoire, la vie quotidienne des habitants d’Ogijima, et les lieux à visiter sur l’île.

Le phare d'Ogijima

Le jardin aux narcisses

Le jardin aux narcisses d’Ogijima se trouve non loin du chemin de promenade qui a été achevé en octobre 2003. Autres choses à voir sur Ogijima : la grotte de Jii, dans laquelle s’est réfugié le lieutenant des ogres dans la légende de Momotarô、 ainsi que les formations rocheuses endémiques dites « tanku »、 désignées biens culturels et trésors naturels importants de la ville de Takamatsu.

Accès

Accès : à 40 minutes en ferry du port de Takamatsu
Téléphone : 087-873-0001

↑このページの上へ